Orgasmes sur ordonnance…

Une récente étude britannique extrêmement sérieuse sur un large panel de personnes âgées de 50 à 83 ans (et de tous profils sociaux culturels) démontre que pour de meilleurs résultats aux tests cognitifs (mémoire, apprentissage, logique….) et de performances cérébrales en général l’idéal de faire l’amour plus souvent.

Ces résultats viennent confirmer une autre étude mettant lumière les liens entre une activité sexuelle épanouissante (alliée à un sommeil de qualité) et un net ralentissement des symptômes des maladies de type Alzheimer.

De là à ce que ce soit prescrit par ordonnance il n’y à qu’un pas (fort agréable à franchir !).

Comme quoi il n’aura jamais été aussi agréable de se « coucher moins bête ».

Source : The Journals of Gerontology 2017